Optimiser son site pour le référencement

Share Button

Cet article s’adresse aux webmasters amateurs qui souhaitent améliorer le référencement de leur site perso sans devoir payer une prestation de référencement à une société spécialisée. Il s’agit ici de techniques élémentaires de référencement mais néanmoins indispensables. Ces techniques constituent la base d’un référencement de qualité. Les méthodes décrites sont utilisées par les professionnels du SEO dans la phase d’analyse avant proposer des améliorations.

Quelques définitions pour commencer

Le monde du référencement est truffé d’acronymes la plupart du temps en anglais. Pour comprendre le sens des phrases  voici ma définition des principaux termes employés en référencement :

SEO : Pour Search Engine Optimization, il s’agit de l’ensemble des opérations qui sont réalisées afin d’augmenter le positionnement d’un site dans les résultats d’un moteur de recherche ou plus simplement dans Google puisque celui-ci représente plus de 90% des recherches en France en 2013.

SERP : Ce sont les pages de résultat d’un moteur de recherche à une requête. L’objectif de tout site est bien évidemment d’être le premier dans les SERPs pour ses mots-clés.

Backlink : Il s’agit d’un lien présent sur un autre site et pointant vers le vôtre. Le but du référencement est d’obtenir le plus de backlinks de qualité pointant vers votre site.

Pagerank : Le pagerank correspond à note interne de votre page dans Google. Le pagerank varie en fonction des pages du site, il est calculé en fonction des liens des autres sites vers votre site, c’est une note quantitative. C’est pourquoi la page d’accueil est en général celle qui a le pagerank le plus élevé. L’importance du pagerank dans le référencement diminue, il est déprécié au profit du trustrank.

Trustrank : Le trustrank est l’indice de confiance votre page. Le trustrank est calculé à partir en tenant compte le trustrank des pages comportant des liens vers votre site. A l’inverse du pagerank, il s’agit d’un indice qualitatif. Un lien depuis une page faisant autorité dans le domaine de votre site aura plus de poids qu’une page sans rapport. Comme pour le pagerank, le trustrank est lié uniquement à la page et non à l’ensemble du site.

Nofollow : Cet attribut permet d’indiquer au moteur de recherche qu’un lien ne doit pas être suivi. Il y a plusieurs raisons qui poussent les webmasters à utiliser les liens nofollow : le lien pointe vers un site de mauvaise qualité ou au contenu illégal, dans ce cas le webmaster indique au moteur de recherche qu’il se désolidarise du site cible. Une autre raison peut être d’empêcher que son site devienne une ferme de lien dans laquelle uniquement  les personnes à la recherche de lien viennent s’inscrire. En résumé, pour améliorer son référencement, il est indispensable que les liens qui pointent vers votre site n’aient pas cet attribut.

Définir la structure du site dans le code HTML

La structure d’un texte constitue la première phase d’un référencement optimisé. Le langage HTML dispose de balises structurantes permettant de hiérarchiser son texte : titre 1, titre 2, paragraphe, citation… La construction du texte en utilisant les titres HTML avec l’utilisation des balises <h1>, <h2>, … va indiquer au moteur de recherche l’organisation de la page et la physionomie de l’article. Les titres sont les éléments de la page ayant le plus de poids dans le classement dans les résultats de la recherche. Le choix des mots utilisés pour les titres est donc à choisir avec soin, ils doivent correspondre aux expressions recherchées par les internautes. Les mots principaux du thème du site sont à reprendre dans les titres tout en restant dans une syntaxe proche du langage naturel (pas de répétition de mots clés séparés par des virgules). Lorsque le moteur de recherche estime que le titre de la page indiqué dans la balise <title> n’est pas idéal pour la page, il la remplace avec le titre <h1>.

Le texte important de l’article doit être mis en avant grâce aux balises <b> et <strong>. Il s’agit principalement des mots-clés concernant la thématique principale du site. Une utilisation à outrance de ces 2 balises devient contreproductive car le moteur de recherche va assimiler la page (voire le site) comme du bourrage de mots-clés.

Plus généralement, tous les éléments servant à ajouter des attributs complémentaires sur des éléments non textuels sont pris en compte par les moteurs de recherche et rentrent en compte dans l’indexation du site. Les principaux attributs à renseigner :

  • L’attribut alt pour les images : Grâce à cet attribut, qui n’est pas affiché à l’écran pour les internautes visitant le site, le moteur de recherche va être informé de ce que représente l’image. La propriété alt est à adapter pour chaque image. Les moteurs de recherche d’image utilisent cette propriété pour présenter les résultats.
  • L’attribut title des liens hypertextes : Ici aussi le but est d’ajouter des informations supplémentaires  sur la page qui est pointée par le lien (et non sur la page en cours). L’attribut title est très utile pour les liens sur les images car le lien n’est pas associé à un texte.

Adapter son écriture pour la recherche

Le style utilisé pour la rédaction d’un article publié sur un blog ou d’un site de présentation d’entreprise est à adapter à la particularité d’Internet : les internautes utilisent des expressions courtes avec des mots-clés saisis sur les moteurs de recherche. Inutile donc de rédiger vos articles dans un langage inspiré de Zola et filant la métaphore sans jamais se référer  directement au thème principal de votre article. Les mots et expressions principales sont à placer dans l’article en variant les formes afin d’augmenter les chances de correspondre à une recherche.

Les phrases trop longues et sans ponctuation sont à éviter. Des phrases avec une structure simple entre 15 et 30 mots sont à privilégier. A l’inverse une liste de mots-clés uniquement séparés par des virgules est très mal vue par le moteur de recherche. La rédaction dans un style proche du langage oral est une bonne option.

Construire un maillage interne efficace

La découverte du web par les moteurs de recherche est effectuée grâce aux liens présents  sur les pages déjà  indexées. Donc pour que vos nouvelles publications soient visibles dans les SERPs, un lien vers celles-ci doit exister depuis une page connue.

L’utilisation d’un fil d’Ariane ou breadcrump est une solution doublement efficace pour un bon maillage interne : il permet au visiteur de se situer dans l’arborescence et au moteur de recherche de déterminer la structure du site.

Fil d'ariane

Grâce au fil d’Ariane, l’utilisateur sait rapidement qu’il consulte l’introduction du rapport de stage sur la création d’un site internet. Le moteur de recherche arrive également à classer au bon endroit cette page dans son index et donc de l’afficher dans les résultats sur des recherches en rapport avec le thème.

Share Button
A propos

Webmaster et rédacteur occasionnel du site. N'hésitez pas à me transmettre les modifications qui amélioreront votre utilisation du site.

Publié dans Informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>